Retrouvez les photos des exploits de Jeff Nicolet lors des compétitions Suisse

Tir Sargans 2017

Tir sportif – Aux portes des cadres nationaux, le Ransignolet Jean-François Nicolet rêve de participer aux prochains Jeux paralympiques d’été, au Japon. Rencontre.

C’est comme si le temps avait donné rendez-vous à Jean- François Nicolet. La date de la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques de Tokyo 2020 coïncidera avec le jour du 55e anniversaire du tireur handisport établi à Rances. «J’ai toujours été un compétiteur, quelqu’un qui a envie d’aller de l’avant», souligne celui qui, il y a bientôt 17 ans, a vu sa vie basculer (lire encadré).

Au stand de tir de Corcelles-près-Concise, où il s’entraîne au tir à 10m -il s’exerce à Baulmes à 50m, ainsi qu’en Suisse allemande avec l’équipe nationale-, Jean-François Nicolet pratique en toute autonomie, bien équipé de la tête à la chaise. En début d’année, il a remporté le titre de champion de Suisse à 10m.

Un plan de travail

En position de tir «couché», Jean- François Nicolet est accoudé sur une table adaptée et fixée à sa chaise roulante.©Michel Duperrex

La première impression ne trompe pas. Au stand, le Nord-Vaudois est dans son élément, décontracté et volontiers badin. S’il a repris le tir, qu’il pratiquait dans sa jeunesse, après son accident, l’idée d’en faire sérieusement lui est venue en fouillant sur internet. «En fait, j’ai croché après avoir participé à l’Abbaye de Rances, raconte-t-il. D’une simple envie de faire quelque chose, c’en est devenu un besoin.»

Jean-François Nicolet s’est aussi rappelé aux bons souvenirs des «JO des pompiers» auxquels il avait participé, en 1989, à Varsovie. Et comme le bonhomme a besoin de buts pour avancer, il a décidé qu’il mettrait tout en oeuvre pour pouvoir se rendre aux Paralympiques, en 2020. A l’entraînement, il a déjà réussi les minima qu’il devra faire en compétition pour intégrer les cadres nationaux, dont les avantages l’aideront à parvenir à ses fins. L’an dernier à Hanovre, pour la première fois en lice à l’international, il a pu se mesurer aux meilleurs spécialistes, se frottant à la majorité des tireurs qui s’étaient rendus à Rio. «En discutant beaucoup et en observant, j’ai pu mettre en place mon plan de travail, dévoile celui qui se dit très curieux. Je souhaite atteindre les limites pour les Jeux en mai 2019 au plus tard.»

Afin de matérialiser son rêve, Jean-François Nicolet assure qu’il va travailler fort. Il a un rendez-vous à ne pas manquer

Contacts

Club en fauteuil roulant du Nord-Vaudois
Case postale
CH-1401 Yverdon-les-Bains
IBAN CH34 00767 000E 0315 8715
infocfrnv.ch
Section de l'Association Suisse des Paraplégiques